Colposcopie

Colposcopie

En cas de frottis anormal une colposcopie peut s’avérer nécessaire. Cet examen est réalisé à l’aide d’un colposcope (microscope) et permet de repérer d’éventuelles lésions sur le vagin ou le col de l’utérus. Il se déroule au cours d’une consultation de gynécologie spécialisée et dure une dizaine de minutes.

La colposcopie comporte plusieurs temps : examen du col et du vagin sans préparation puis examen après application de différents réactifs (acide acétique, lugol). Pour être contributif le médecin doit voir la zone de jonction entre l’extérieur du col (exocol) et le canal cervical (endocol). Le milieu du cycle (14e jour environ) est le moment le plus approprié pour faire une colposcopie car la zone de jonction est particulièrement visible. Chez les femmes ménopausées (et chez certaines patientes plus jeunes), la jonction peut être à l’intérieur du canal cervical. Un traitement par œstrogènes, local ou général, prescrit pendant les dix jours précédant l’examen permet le plus souvent d’extérioriser cette zone.

Au cours de l’examen le médecin peut repérer d’éventuelles lésions sur la vulve, le vagin ou le col et réaliser des biopsies c’est-à-dire prélever un petit morceau du tissu à l’aide d’une pince. Les biopsies sont adressées dans un laboratoire d’anatomopathologie afin d’être analysées. En cas d’anomalies, différents traitements pourront être proposés (simple surveillance, laser, traitement chirurgical…)

La réalisation de biopsies s’accompagne de saignements de la même abondance que les règles pendant les 2 à 3 jours qui suivent le geste.