Les échographies de suivi

Les échographies de suivi

Salle d'échographieLes échographies vous sont prescrites par la sage-femme ou le médecin et vous les ferez faire dans un cabinet extérieur à l’hôpital. Des adresses pourront vous être données près de votre domicile.

Elles sont au nombre de 3 minimum pour une grossesse normale.

De quoi s’agit-il ?

L’échographie est une technique d’imagerie, qui permet d’obtenir des images de votre enfant à venir, grâce à des ultrasons émis par une sonde et renvoyés par le fœtus. Cette technique dans les conditions d’utilisation médicale est dénuée de risque connu, ce qui explique sa large diffusion et utilisation en pratique médicale, y compris pendant la période anténatale. L’échographie doppler repose sur le même principe et permet d’évaluer la circulation sanguine fœtale, placentaire et de l’utérus maternel afin d’apprécier la qualité des échanges materno-fœtaux et le bien-être fœtal. Au cours de la grossesse, 3 échographies de votre enfant vous seront proposées : au 1er trimestre, au 2e trimestre et au 3e trimestre.

Le but de l'examen

L’échographie permet d’obtenir certaines informations indispensables à une bonne prise en charge de la grossesse : âge exact de la grossesse, nombre de fœtus, évolution de la croissance avec appréciation de la qualité des échanges entre la mère et le fœtus en s’aidant du doppler, et étude de la morphologie fœtale. Ceci pourrait conduire à vous proposer des investigations complémentaires, dont la réalisation d’un caryotype, c’est-à-dire l’étude des chromosomes du bébé.

Si vous ne souhaitez pas que soit effectuée sur votre enfant une recherche de malformation, vous devez le signaler au médecin ou à la sage-femme.

La 1re échographie

Elle est réalisée aux environs de 12 semaines d’aménorrhée (= depuis la date du premier jour des dernières règles).

Elle précise la date du début de grossesse et étudie certains éléments de la morphologie fœtale.

La 2e échographie

Elle est faite entre 22 et 24 semaines d’aménorrhée.

Elle étudie ce qui est visible de la morphologie fœtale et contrôle le bon fonctionnement du placenta.

La 3e échographie

La troisième échographie, vers 32 semaines d’aménorrhée, peut compléter l’étude morphologique, et vérifie la croissance du fœtus.

Des échographistes référents consultent dans le service, les rendez-vous sont réservés aux grossesses présentant des pathologies ou au contrôle de problèmes dépistés dans les cabinets extérieurs.

Bénéfices et limites de l’examen

L’examen a pour but de surveiller le bon déroulement de la grossesse et de dépister d’éventuelles malformations du fœtus. Si une anomalie était évoquée ou diagnostiquée, l’avis d’un centre spécialisé dans le diagnostic anténatal pourrait être demandé. D’autres examens complémentaires (caryotype, bilan biologique, IRM…) pourraient alors vous être proposés.

Pour certaines malformations incompatibles avec la vie ou de mauvais pronostic, une autorisation d’interruption médicale de grossesse peut être justifiée. Pour d’autres anomalies, l’échographie permet de préparer au mieux l’accueil et la prise en charge de l’enfant dès sa naissance.

Malgré les améliorations techniques, cet examen, comme toute exploration d’imagerie n’est pas sûr à 100 %. Il peut se produire qu’une anomalie pourtant bien présente ne soit pas détectée (malformation non ou difficilement accessible, mauvaises conditions d’examen liées à la position fœtale, à la quantité de liquide amniotique, au poids maternel), ou qu’à l’inverse certaines images soient faussement anormales. Enfin la nature et l’origine exacte d’une anomalie ne peuvent pas toujours être précisées par l’échographie et le pronostic ne peut pas toujours être porté avec exactitude.

Cet examen peut donc être source d’anxiété pour les parents. Mais les inconvénients sont inférieurs aux bénéfices attendus.

Le déroulement de l’examen

L’examen est réalisé par un médecin ou par une sage-femme.

Vous serez allongée dans une pièce sombre pour faciliter la lecture des images. Une sonde d’échographie est posée sur votre ventre après application d’un gel qui facilite l’émission et la réception des ultrasons pour étudier l’anatomie du fœtus, ses dimensions, et ses annexes (cordon ombilical, placenta, membranes, liquide amniotique).

Dans certaines situations, une échographie par voie endovaginale (une sonde adaptée est introduite dans le vagin) peut vous être proposée afin d’améliorer la visualisation de certaines parties du fœtus ou de ses annexes.

Des photos peuvent être prises au cours de l’examen, mais la meilleure analyse se fait en temps réel au cours de l’examen. Ces clichés peuvent être adjoints au dossier pour interprétation ultérieure, certains peuvent vous être remis.

La durée de l’examen est variable (15 à 30 min en moyenne), liée principalement aux conditions de sa réalisation.

Un premier commentaire pourra vous être donné au moment de l’examen, il ne s’agira là que d’une première approche, car les images doivent ensuite faire l’objet d’un compte-rendu écrit qui sera disponible dans les meilleurs délais.

Ce que vous devez faire

Ce que vous devrez dire en prenant rendez-vous :

  • la date de vos dernières règles,
  • la date du début de la grossesse (si l’âge de votre grossesse a été déterminé par l’échographie),
  • s’il s’agit d’une grossesse unique ou multiple.

Ce que vous devez apporter le jour de l’examen :

  • la demande de votre médecin (ordonnance, lettre…),
  • le dossier radiologique en votre possession (radiographies, échographies, scanners, IRM…),
  • la liste écrite des médicaments que vous prenez.

Pour l’examen :

  • il n’est pas nécessaire d’être à jeun,
  • il peut vous être demandé d’avoir la vessie pleine (échographie du 1er trimestre surtout) ; dans ce cas, n’urinez pas pendant 2 à 3 heures avant l’examen ou si vous avez uriné, buvez 4 verres d’eau 1 heure avant.

Pendant l’examen, n’omettez pas de signaler tous les antécédents familiaux, personnels ou de grossesse pathologique.

Tout au long de l’examen, vous pouvez suivre sur l’écran, avec l’échographiste, le déroulement de l’examen. N’hésitez pas à lui poser des questions.

Après l’examen, si besoin, reprenez contact avec votre échographiste.

Les consultation d’échographie

Les consultations d’échographie rassemblent différentes spécialités : l’échographie cardiaque fœtale, l’échographie obstétricale.

Vous trouverez sur cette page toutes les coordonnées des services pour prendre un rendez-vous.

Échographie obstétricale de dépistage

Informations pratiques

Réservées aux patientes suivies dans l’hôpital.
Rendez-vous 01 40 03 21 72 ou sur place directement, avec une sage-femme échographiste ou un médecin.

Échographie obstétricale de contrôle dans le cas de pathologies fœtales ou antécédents

Informations pratiques

Réservé aux patientes suivies dans le centre de diagnostic prénatal.
Rendez-vous : 01 40 03 47 09
Situation : point rouge, niveau +1

Ces consultations sont rattachées au centre de diagnostic prénatal.

Échographie cardiaque fœtale

Informations pratiques

Ces consultations ne sont accessibles qu’après une consultation au centre de diagnostic prénatal.

Ces consultations sont rattachées au service explorations fonctionnelles et physiologie.